• BO

     

     Besoin d’Ouvrir les fenêtres

     

    BO

     

     

    Comme

     

    une sonde plantée  au cœur de l’implacabilité du monde

     

    la course folle  et inexorable des rotatives

     

    L’efficience qui enjambe les bordures et les lois humaines

     

    Comme un tour de trop

     

    L’être dit non.

     

    Pour un temps pour tous les temps

     

    Le corps, l’esprit, le tout se répare

     

    Et

     

    Sépare les instants libres

     

    De la durée systémique.

     

     

     

    Les instants se gorgent

     

    De générosité, de courage, d’endurance et de gaieté.

     

     

     

    Comme

     

    Un réveil au sourire

     

    Un doute permanent au numérique simplificateur

     

    Au sens des gens

     

    Qui file  à contre courant

     

    L’être regarde les nuages noirs

     

    Crever sur les rouges océans.

     

     

     

    Le peuple des promeneurs

     

    Seul entend le tocsin.

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 18 Mars à 11:44

    Ouvrons notre fenêtre au monde !!!

    Beau poème symbolique

    Amicalement, Christiane

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :