• Chaville

     

    L'automne à Chaville est superbe ;
    Le bois par place est resté vert ;
    Ailleurs, tournant au vent d'hiver
    Les feuilles s'abattent sur l'herbe ;
    Mais les grands chênes fiers encor,
    Gardent leur parure tenace,
    Et, sentant que le froid menace
    S'habillent de cinabre et d'or,
    Qu'importe si le ciel est sombre,
    Quand on a la claire forêt !
    Son feuillage ardent qui paraît
    Plus radieux au sein de l'ombre
    Nous garde en ses rameaux vermeils,
    Dans ses feuilles d'or pur baignées
    Et de longs rayons imprégnées,
    Le souvenir des vieux hivers.

     

    Paul Arène

    Chaville


  • Commentaires

    1
    Dimanche 4 Février à 16:27

    Une bien jolie superbe poésie  et le marché bien achalandé de bons produits .

    Ici soleil mais frisquet , un peu trop à mon goût .

    Bon dimanche à vous et amicales bises de Christiane

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :