• j'écris

    j'écris

    J'écris parce que ça me met en joie, me rassure, m'aide à me rappeler , à prioriser, à laisser des traces, et aussi à voir l'encre devenir veine et mes pensées à se faire raison ou passion.

    J'ai l'impression de raconter les autres et me faire  un peu multiple. J'ai l'idée de me raconter et de me solidifier. C'est devenir un peu livre et rester un peu plus longtemps sur la Terre autrement.

    L'écriture. Quel joli mot. C'est surtout pour moi la transmission. Une transmission à moi-même pour lutter contre mes peurs...Une transmission pour ne pas être complètement oublié, apprécier plus sereinement ma finitude.

    L'écriture permet de se livrer et ce n'est pas facile de se livrer. Se livrer à soi-même  est une joute permanente, jouissive et terrible. Se livrer, voir se rendre à meilleur. Il y a aussi cette histoire de temps. Ce temps insuffisant pour dire , faire ressentir, aimer. Alors les mots aident à se faire connaître, reconnaître et apprécier, ce qui n'est pas déplaisant.

    Lecteur de ses propres écrits est un bienfait, on voit si on s'est corrigé ou pas, si nos idées ou objectifs valaient la peine ou pas. Voilà ça permet de relativiser les choses et aussi de voir le temps d'encre et le temps des hommes s'écouler et faire vie.

    Ecrire, c'est marcher dans sa tête. La meilleure façon de marcher, c'est encore la nôtre, c'est de mettre une idée derrière l'autre avec des nuances, des ponts, des passerelles, des liaisons de solide cordée. Tout comme la marche, l' écriture libère. Ca vient du fond de soi, et on prend un peu place à la surface du monde...

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 7 Août à 15:09

    Je suis d'accord avec toi,écrire est important.Les paroles s'envolent dit le proverbe....

    <bonne semaine.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :