•  

     Le soleil monte et s’empare du village. Il est l’heure d’aller chercher le pain de deux livres et le journal. Germaine, ma grand-mère me dit que le journal est bien vilain à matin. Que des accidents et du mauvais temps prévu.. Je remonte dans le jardin chercher des fraises. 

    Je suis à l’ouvrage, une fraise dans la main, une autre dans la bouche, et je vois la grand-mère, d’un pas nerveux, tanguer au niveau des plate - bandes. Le geste est sûr et rapide – hop une salade, hop un brin de sarrette, hop une betterave, tout se glisse dans le tablier et elle est déjà repartie, sans mot, sans bruit, sans passion, comme une évidence. 

    Le jardin c’est alimentaire et n’est pas une source de rêverie, ni pour ma grand mère ni pour mon père. Une fierté oui , une rêverie, je ne pense pas. Ils sont attentifs à l’usage de l’eau, à la fertilisation de la terre. Ils voient mais ne regardent pas. Je descends dans la maisonnette et je construis une ferme avec  des feuilles de loto en cartons de toutes les couleurs. Je préférai les violets et le jaunes.  

    ma grand-mère Germaine


    2 commentaires
  •  

    Des braises de satin, des cathédrales de fleurs, la girouette qui cherche le bon vent, les pierres précieuses remplissent les barques, plus loin : un lièvre s'arrête dans la luzerne et semble remercier le paysan qui rentre chez lui.

     Plus-bas dans le côteau de Mareil, sur le chemin du Pont-quoi, le soleil commence à se cacher des hommes. Clément rêve toujours quand il rentre dans sa ferme. Au début de sa marche, il se raconte sa journée et ses labeurs, puis rapidement il rêve de mots, il rêve à des couleurs, il rêve pour vivre un peu plus fort. Il les voit ces braises qui chauffent les corps des femmes, ces ruisselantes images dans sa tête.

    Il n'en parle à personne de ses rêves si nombreux qui occupent toutes ses montagnes intérieures, lui l'homme de la plaine du Loir. Aux quatre tournants, il reprendra ses pensées du Maine et de son métier, appris avec son père qui repose dans les bonnes terres fertiles.

    Douce et Belle nuit.

    Clément


    votre commentaire
  •  

    10 février 2013 - Le ciel emporte la douleur

     

    Le ciel emporte la douleur

    Le chagrin reste sur terre

    L’hiver joue ses dernières cartes

    Un navire est pris dans les glaces de ta mémoire

    On s’est levé ce dimanche, plein d’entrain

    La femme s’est échappée d’elle-même

    Et je la vois marcher entre deux fugitifs  rayons de soleil

    Le ciel s’est fait, enfin conscience.

    ...

     


    votre commentaire
  • promesses tenues

     

    Avec le temps va, tout s’en va, air bien connu

     

    Avec tous ces fracas et  ces assourdissants silences

     

    Avec toi au cœur du présent

     

    Et cet été bien là sur nos places, dans nos rues

     

    Avec les jeunes ans à ces retraites devenues

     

    Et cet amour simple  qui se bat contre ces noires stratégies

     

    Aux sales dessins revenus

     

    Je pense  à toi, je pense à vous

     

    A marcher ensemble

     

    Promesses tenues

     


    votre commentaire
  •  

    Le bras las de couper la ronce –hydre

    et de nettoyer la terre brune, à lâché

    Le peintre fait seul ses cartons

    qu’il emplit de toiles

    et la galerie se fait simple pièce.

     

    Les souvenirs comme les limaces laissent

    une légère trace d’écume sur ce jour

    C’est un grand lâcher prise sur les choses,

    les passages de tous ordres, l’ordre des choses

     

    L’âge dit son nom.

     

    Les vents s’apaisent et les rives se dessinent au près d’âme,

    je ne sais où !

    C’est une grande pause avec un banc près de l’if

    qui prépare les temps à venir

    Les messagers rient encore sous cap

    de ne pas avoir été entendus.

     

    Les martinets et les hirondelles

    planent au-dessus du jardin au teint de silence.

    Les nuages du soir, le crépuscule sur tes épaules,

    Et tout se tait et éclaire le tout.

    les pensées vers les autres....

    Et tout se tait et éclaire le tout.

    Ensemble

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique