• Si un jour je pense que la vie est un bouquet de feuilles et de fleurs blanches du cerisier, cela me rassure car moi aussi je suis de passage. Si l'autre jour, je me fais des frayeurs pour des soucis fondants au soleil d'hiver, je me gronde et remonte mon cache col.

    Tantôt je lis, je sommeille, je range, répare ou entretiens des choses et d'autres, jardine surtout, ce qui me porte le plus en joie.

    Lorsque mes jambes commandent, je pars pour une heure ou deux avec les yeux bien rivés sur les pousses d'espoir. Lorsque la tête marche, je suis content d'être et de reconnaître quelques fleurs et pensées.

    si un jour...

    Quand je me suis mis en route pour la retraite, je pensais faire beaucoup ; ce qui fut réel dans les trois premiers mois ; puis les choses se font aujourd'hui, plus à l'abri d'itinéraires connus. Je me retrouve un peu dans ce qu'écrit Kamo no Chomei "notes de ma cabane de moine"

    - Je me contente de désirer ma tranquillité et j'estime

    que le bonheur consiste dans l'absence des soucis".


    1 commentaire
  •  

    Entrailles de la vie

     

    Les fleuves s’abandonnent au cosmos

     

    La rose sous la neige lance son dernier cri

     

    Un enfant au coin de la rue s’acharne sur son dernier os

     

    Entrailles des galaxies

     

    Le néant, des étoiles étourdies

     

    S’abreuve de leur sang

     

    Entrailles des mortels

     

    Un papillon est mort cette nuit

     

    Les guetteurs ont le visage de la nuit.

     

    Entrailles

    Entrailles

     


    votre commentaire
  • Animal

    Pierres, chairs, 

    Pas qui se sont tus

    sourires, exclamations

    qui font mal

    le silence

    préfère le rêve rouge.

     


    votre commentaire
  • Pas de risque

    juste deux ou trois mots en tête

    à l'écart des courants d'or avertis

    des nuages au-dessus de la tête

    à l'écart des comptes au ventre grossi

    A l'abri

    des friponnes stratégies

    Juste le chemin

    une ombre une silhouette.

     


    votre commentaire
  • Ici

    tous mes choisis

    tous mes impossibles

    Parce que

    je n'ai rien à vendre

    juste des forêts

    des clairières

    des regards crus

    et des mots fichés sur de vieux pieux

    Avocat mon présent

    quand bien même

    Demain pense être le maître du Jour

    Maître du jeu.

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique