• j’ai découvert en moi un invincible été

     

     

    Qui vient me voir me fait plaisir… disait Montherlant et après un temps de silence… Qui ne vient pas me voir me fait plus plaisir encore !... Le silence et la solitude sont parfois de vrais barrages contre la vie tumultueuse, gigantesque, multiple et pénétrante. Il est bon d’un temps à l’autre de se mettre en pelote contre son âme. Camus écrivait «  au milieu de l’hiver, 

    j’ai découvert en moi un invincible été

    ». Je ressens cela quand la paix intérieure s’installe. Alors, on s’écoute mieux et puis rapidement, on écoute autrement les autres et on prépare les vivifiantes rencontres, fertiles espaces et temps de création. En ligne de soi, il devient plus facile de parier sur le cœur, l’intelligence, le génie de l’espèce humaine.

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 8 Décembre à 22:08

    J'ai souvent besoin de moments de calme absolu.

    Bonne soirée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :